Des fois j'espère que j'ai raison. En ce moment j'espère pas.

Publié le par gratin

 




Harry Potter and the Half-Blood Prince

J'ai été voir ce film traînée par les pieds, les cheveux attachés, ou plutôt l'inverse. Traînée par les mains. Ouais, bon. Traînée, quoi.
Etant une vraie fan des bouquins, je suis résolument contre ces films qui ne sont pas faits dans un but d'hommage par des passionnés du monde merveilleux de Harry, mais par des opportunistes en quête de truc qui marche dans un but de récolter plein d'argent. Du coup je suis contre payer une place au ciné pour aller voir à quel point le livre est massacré (transcrire 500 pages en moins d'un an, ça donne forcément un massacre) J'avais pour projet de m'asseoir tranquillement devant ma télé avec un sac de cacahuètes, d'attendre qu'il passe et de déchaîner ma verve critique et enflammée sur ce pauvre écran qui n'y est pour rien, et alors ?
Hélas, j'ai une amie qui sait faire des yeux très méchants et qui a un chien féroce qui lui obéit au doigt et à l'oeil. C'est donc entièrement sous la contrainte que je me suis retrouvée hier soir dans cette salle, enchaînée, baillonnée, à contre-coeur et sans pop-corn.

Hé ben, ô surprise, j'ai ri! Ce film a des moments drôles! Mais drôles, vraiment drôles, pas aha regarde il lui a tiré la langue dans son dos oh que je ris. Et les scènes sont bien réalisées. Des fois, on est dedans.

Evidemment, ç'aurait été mieux si on avait eu des transitions entre les scènes, si les personnages ressemblaient un peu plus à ceux du livre (Dumbledore est censé être impressionnant, non ? Slughorm est dodu, MacGonaghall n'est pas croûlante, Flitwick a la voix aiguë, Bellatrix a les cheveux raides, Harry a les yeux VERTS etc), si la musique n'était pas pourrie la plupart du temps et s'ils n'avaient pas essayé de creuser le côté ouh ils sont amoureux alors qu'il n'y a pas grand-chose à creuser de côté-là dans le livre.

Conclusion, je me suis fait chier la moitié du film mais quand mon attention était captée, elle l'était pleinement. Donc, bon, on va dire allez, 5/10.




(A noter, l'approche du siècle : "ton lacet est défait". Les filles, si vous ne savez pas comment aborder un garçon qui vous plaît...)

Commenter cet article

xpn. 24/07/2009 15:25

"(A noter, l'approche du siècle : "ton lacet est défait". Les filles, si vous ne savez pas comment aborder un garçon qui vous plaît...)"

Oui comment lui tailler une pipe.

Marianne 23/07/2009 12:09

le coup du lacet...