prêtons dans la soie!

Publié le par gratin!

 

  LES-WRIGGLES-1.jpg

 

 

J'ai fait des tas de choses incroyables dans ma vie .

 

J'ai vendu un soutien-gorge à Valérie Damidot.

Je suis passée sous un portillon de RER sous trois nez de flics.

J'ai inventé le concept de la culotte d'urgence (c'était celle que, quand je la mettais, il fallait que je dise à ma maman que je n'avais presque plus de culottes est-ce que tu vas bientôt faire une lessive s'il-te-plaît ?) (j'avais dix ans)

 

Et puis j'ai, un jour, envoyé un lien vers ce blog à Franck Zerbib.

 

 

QUI A OSE DEMANDER "QUI EST FRANCK ZERBIB ?"

 

Franck Zerbib est un chanteur, écrivain, chansonnier/paroliste (j'avoue avec honte ignorer la correcte façon d'exprimer cette activité), remueur de hanches de génie, acteur aussi. Le tout, de talent. 

Franck Zerbib était la plume poétique des cinq zigotos qui gesticulaient tout de rouge vêtus (si vous ne connaissez pas les Wriggles, alors là, je ne peux plus faire grand-chose pour vous... Le Goût des filles, c'est lui! Un petit pardon, c'est lui! Fenêtre sur coeur, Amour et cul, L'eau! Etka et tes rats...)

Franck Zerbib serait troubadour officiel si j'étais reine (Oui. J'aurais un Royaume, une Cour pleine de gens qui circuleraient à leur guise, en trottinette ou tobogan, une robe courte qui tournerait, une couronne à chaque cheville, et des troubadours officiels. On passerait de ville en ville, à la rencontre de mes sujets, ils viendraient se plaindre de ne pas avoir à manger, je leur donnerai une cuisse de poulet, en leur promettant de revenir l'an prochain. Il y aurait des obligations comme ne pas dire mercredi le vendredi, porter des lunettes quand il pleut (car il est à mon avis très injuste que seuls les miros endurent cette souffrance), et lire les textes de Franck Zerbib. Et ceux de Raymond Queneau. Et Proust! Et... Bon.

Franck Zerbib est un auteur, un de ceux qui rajoutent des paillettes autour du terme écrivain. Pas des paillettes pour éblouir, des paillettes qui émerveillent. Tu regardes ses mots, tu vois des choses. Et des belles en plus. Même des fois, des que t'aurais pas pu voir sans ses mots, là.

 

Maintenant bande de zoulous, filez vite ici :

http://www.myspace.com/franckzerbib

et surtout, surtout, SURTOUT, ici :

http://desmachinsdansdeschoses.blogspot.com/

 

...

 

  Vous êtes revenus ? Alors je continue :

 

 

Un jour, j'étais au lycée. On m'a dit hé tu connais les Vraies Gueules? Ils sont trop drôles. Et  trop cool, ils sont communistes! Si, ils sont en rouge alors. Ecoute : "c'est l'histoire d'une montgolfière"...

Comme on n'est jamais extrémiste quand on est au lycée, je suis alors entrée dans une période de fanattitude totale.

J'ai écouté les CDs un bon milliard de fois je pense, j'ai passé des heures à écouter chaque mesure, à distinguer chaque voix (ah, là c'est Frédo. ça ça doit être Tonio. Hum, là c'est d'abord Franck et Stef, puis Frédo qui démarre un ton plus bas) Après il y a eu les DVDs, je les connaissais par coeur, je matais chaque chanson méthodiquement, sept fois ; une pour l'ensemble, une pour suivre Frédo, une pour suivre Tonio, une pour suivre Stef, une pour suivre Franck, une pour suivre Kristof, une pour l'ensemble... Comme ça j'étais sûre de ne rater aucune mimique, aucun regard, aucun instant (dieu qu'on est con quand on est lycéen) Je leur avais écrit des lettres que je voulais leur filer à la fin d'un concert, que bien sûr je leur ai jamais données.  Je jouais toute seule à des jeux du style : chante Planête, mais que la voix de Stéphane. Trouve une chanson des Wriggles dans lequel est le mot : fondue. ça peuplait mes trajets de bus. Je serais imbattable à un Qui veut gagner des millions sur les Wriggles. Evidemment ça n'existe pas.

 

 

Un jour, j'étais toujours au lycée. Je me suis soudain dit que peut-être il serait intelligent de chercher à connaître plus ces gens que je vénérais tant à travers leur musique et leurs spectacles mais que je ne savais même pas comment donc ils avaient trouvé leur nom alors. Et j'ai tapé, à tout hasard, sur Google, w-r-i-g-g-l-e-s. Une page s'est ouverte. ça alors, m'étonnais-je, ils ont un site internet! (dieu qu'on est con quand on est lycéen)

Avec chacun une page perso... J'ai cliqué sur le lien de "Franky", et c'est là que ça a basculé.

 

Ce sont des mots pourtant, me disais-je, pris isolément ils ont un sens précis, souvent concret, des tas de connotations certes, mais rien de déstabilisant, comment pourraient-ils former un univers ? Mis bout à bout dans cet ordre ils deviennent guirlande, particulière, envoûtante, unique et universelle, et belle, mon dieu, belle.. (malgré ses grands yeux noirs qui vous ensor... pardon)

J'ai raté quelques débuts de cours à cause de lui, scotchée tout les midis devant cet écran.

 

C'est Franck Zerbib qui m'a fait comprendre ce que voulait dire écrire. Qui m'a montré qu'on peut se perdre, de façon puissamment douce, dans des mots, voyager à travers des bougies, des lunettes tombées, des vitres cassées, des sentiments, des impressions. Oui je vénère Proust, Queneau, Flaubert, ET Franck Zerbib. Chantre honteusement mal connu de la beauté de notre littérature, celle qui est une langue à part entière.

 

 

 

Et puis j'ai osé, un jour, envoyer un lien vers ce blog à Franck Zerbib. (sur Facebook) Qui a été voir. Qui a répondu.

 

 

Franck Zerbib -> Mélanie Gratinée : alors primo, joyeux anniversaire, et deuxio, je trouve le blog excellent. Bravo.

 

 

 

Je me suis allongée dans l'herbe, les bras en croix, j'ai regardé le ciel bleu et me suis laissée bercer par le doux son des grillons qui grillonnaient dans mon salon...

Bon, ok, je me suis allongée sur ma moquette, les bras en croix, j'ai regardé le plafond blanc-sale fissuré et me suis laissée bercer par le doux son des basses de mon voisin du dessous qui fait trembler le sol de mon salon...

Allez, j'avoue, je me suis pas allongée du tout. Mais alors, dans ma tête...

 

Bon, il me reste à toucher Proust et Queneau. Quelqu'un connaît un bon médium ?

 

Commenter cet article

Marianne 17/08/2010 21:00


ouiiii essayons tous le royaume de Mélanie ! (pour le médium on peut p'têt se causer mais je pense pas que tu étais sérieuse à ce point-là ^^)


mélanie 18/08/2010 09:01



hihi, je me doutais bien que tu répondrais ça :) Merci de l'offre, mais euh... :)



Claire 02/05/2010 14:44


Je suis tombée complètement par hasard les pieds dans le plat à gratin en tapant "franck zerbib blog" dans mon moteur de recherches, pour trouver ledit blog de Franck Zerbib.
Et là, je vois un lien vers un article qui dit "un jour j'ai osé envoyer [...]", alors j'ai cliqué... Ce que tu écris sur cet auteur génial qu'est Franck est tout à fait juste et mérité. Je me suis
également retrouvée dans ta période fan des Wriggles (sauf que moi j'étais étudiante). Et... je t'envierai presque qu'il t'aie répondu...
Bref, je vais faire un tour sur tes pages, histoire de découvrir ton univers...


gratin 03/05/2010 17:32



merci !


bon, le fait que tu n'aies laissé aucun autre commentaire me fait un peu peur, mais enfin... :)