Le recolle-cul.

Publié le par gratin

 

3884937622_0f301e0b0b.jpg

 

 

 

 

"On a tort de dire les yeux fermés, ferranta le maréchal. On n'a pas les yeux fermés parce qu'on met des paupières devant. Ils sont ouverts dessous. Si vous roulez un rocher dans une porte ouverte, elle n'est pas fermée pour cela; et la fenêtre non plus d'ailleurs, parce que pour voir de loin c'est pas des yeux qu'on se sert, et, donc vous ne comprenez guère les choses."

 

"Ne faites pas cette gueule-là, dit Angel. Vous me rendez malade. Dirait-on pas que vous perdez un ami.

-C'est le cas, dit Jacquemort. Je vous aime bien.

-Ben moi aussi, dit Angel. Mais vous voyez, je m'en vais quand même. On ne reste pas parce qu'on aime certaines personnes; on s'en va parce qu'on en déteste d'autres. Il n'y a que le moche qui vous fasse agir. On est lâches."

 

"Je distingue de moins en moins la route, voilà qui est sûr. Car je la connais trop. Et pourtant, nous trouvons beau surtout ce qui nous est familier, dit-on. Pas moi, probablement. Ou peut-être parce que cette familiarité me laisse libre de voir autre chose à la place. De voir les maliettes. Ainsi, rectifions: nous trouvons beau ce qui nous est assez indifférent pour nous permettre de voir ce que nous voulons à la place. Peut-être ai-je tort de mettre ceci à la première personne du pluriel. Rétablissons le singulier: je trouve... (voir ci-dessus)"

 

(L'arrache-coeur) 

 

 

Voilà que Boris nous pousse le monde à l'extrême de son extrémité la plus extrême: un psychiatre doit ne pas se concentrer sur lui pour écouter ses patients, une bonne mère doit  protéger ses enfants, les curés nous enseignent que l'utilité de Dieu n'est pas concrête, les enfants ont une imagination débordante... Non?

Ben si. Et donc, le psychiatre doit écouter les gens pour consister, la mère fait construire des cages, le curé clame que Dieu c'est le luxe, et les enfants discutent avec les lunes et leurs ours.

 

Au pied de la lettre.

 

 

 

Commenter cet article

raphaël 23/09/2010 16:21


Pareil.


Marianne 21/09/2010 18:23


je vote pour les enfants, ça a l'air tellement plus chouette de parler à la lune et à ses ours