Pierrette Richarde

Publié le par gratte un


Grand-Mère Aveline, Lucie, Madame Cartoline


Alors l'hiver dernier avec l'humidité, notre porte gonflait tellement qu'on n'arrivait pas à l'ouvrir. Il faut dire que le type qui a conçu le système d'ouverture -on ne peut décemment pas appeler ça une "poignée"- a dû passer son bac création de poignées de portes au même endroit qu'Emile Louis a eu son BAFA. Résultat :

-oui bonjour le boulot, ici votre vendeuse, je ne pourrai pas venir travailler aujourd'hui. ou alors je risque d'être très très en retard.
-quoi, mais pourquoi ?
-eh bien, je n'arrive pas à ouvrir ma porte. Je dois attendre qu'un voisin passe pour lui crier de m'ouvrir de l'extérieur.

 Ca a donné des scènes assez mémorables :
-monsieur ? madame ? il y a quelqu'un ? (oreille collée contre la porte, sensation de froid dans le lobe gauche et de ridicule)
-... (petit bruit hésitant)
-y a t-il quelqu'un dans le couloir? répondez, par pitié !?
-euh... je suis dans le couloir.
-ah bonjour, écoutez, vous allez rire : voilà, je...
-vous pouvez pas ouvrir la porte pour me parler ?
-eh bien, justement, je...
-non parce que c'est pas très poli hein, ça donne envie de partir.
-non s'il-vous-plaît surtout ne partez pas!! Vous pouvez donner des coups de pieds dans ma porte plutôt ?
-quoi ?
-s'il vous plaît... tapez dans ma porte, le plus fort que vous pourrez.
-vous vous foutez de moi ? c'est une blague ? il y a une caméra quelque part ? vous voulez m'arnaquer ? porter plainte pour avoir une nouvelle porte ?
-non, je vous jure, je veux juste sortir...
-eh ben utilisez la clé mademoiselle.
-mais justement je,
-et puis sortez hein, venez me parler en face!
-mais je
-au revoir petite malpolie!
-non ne partez pas je vous en supplie!
-...
-monsieur ? hého ? monsieur...

(3heures plus tard)
--monsieur ? madame ? il y a quelqu'un ?
-...



Bon, on a pris des mesures sévères, on lui a rabotté sa tranche à cette nigaude de porte. Depuis, elle vient plus faire la maline avec son côté tout collé contre le mur et son tout petit loquet sur lequel tu peux toujours forcer, t'ouvriras rien d'autre que tes doigts. Du coup, j'en profite. Tous les matins, j'ouvre la porte facilement, je ferme la porte facilement, je descends dans la rue, je remonte, j'ouvre la porte facilement, je ferme la porte facilement, je fourre mon portable dans mon sac, j'ouvre la porte facilement, je ferme la porte facilement, je descends dans la rue, je prends l'escalator, je remonte par l'escalier, je retraverse la rue, je remonte les étages, j'ouvre la porte facilement, je ferme la porte facilement, je retrouve mon pass navigo, j'ouvre la porte facilement, je ferme la porte facilement, je redescends dans la rue...

...et ça peut durer longtemps comme ça. Après forcément j'arrive toujours en retard.

Commenter cet article

Marianne 17/08/2010 22:16


t'es tombée sur un couillon quand même